Plongeuse.eu Advertisement
Accueil arrow Méditerranée arrow Plongée sous-marine à Marseille, sur un tombant de Conglué
24-06-2017
 
 
Flash info

Bienvenue sur Plongeuse.eu !

Vous trouvez dans les menus sur votre gauche, les récits de voyages classés par destinations , suivis d'articles relatifs à la vidéo sous-marine, sans oublier le lecteur vidéo en format Flash des films réalisés par mes soins !

 New Galerie Photos Sous-marines: Phot'eaux   Galerie Photos : Portoflolio  et  Galerie Vidéos : Vidéoflo

Dans le menu "haut", vous pourrez visualiser sur une carte issue de Google les repères géographiques  des destinations pour lesquels j'ai réalisé des compte rendus... Ca se passe ici : La carte des Binomettes
  Amusez vous bien ! 
 
Plongée sous-marine à Marseille, sur un tombant de Conglué Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail
Écrit par Flo   
04-07-2010

Image Depuis deux ans déjà, ou "seulement", selon l'humeur, nous avons déménagé à Marseille. Le dimanche matin est le jour sacré de la plongée. Le plus souvent, nous plongeons avec l'ami Christian, depuis son Yacht.

Parfois, comme ce dimanche, il ose nous faire faux -bond ! Qu'à cela ne tienne, nous plongerons quand  même !

Dans la semaine, j'appelle Pascal, le gérant du club No Limit , club que nous apprécions pour sa taille à échelle  humaine, pour la gentillesse de Pascal qui se met toujours en cinq pour nous faire plaisir, tout en étant parfaitement sécuritaire. Il dispose d'un semi-rigide spacieux amarré sur le dernier quai du port de la Pointe Rouge.

Les vestiaires et le club sont logés dans des containers, l'eau est disponible sur le quai pour le rinçage, et depuis cette année, il y a même un WC de chantier ! Sur le "carré" du club, une table, un parasol et des chaises nous accueilleront en fin de plongée, un moment agréable aussi d'ici, la convivialité règne tout le temps.

Tout est près ce matin pour partir plonger, donc, et nous arrivons au club vers 8 h 10, nous sommes un peu en avance.

Nous avons alors tout-à-fait le temps de  nous préparer tranquillement et de monter les affaires sur le bateau sans être stressées, de dire bonjour aux autres plongeurs qui arrivent par petits groupes. Nous en reconnaissons certains, il y a souvent des habitués, des locaux.

Nous sommes fins prêtes lorsque Pascal s'interroge sur le site que nous allons faire ce matin. Comme à son habitude, il vérifie ce que nous avons déjà fait et essaie de trouver un site qui correspond aux niveaux des plongeurs clients du jour, des sites que chacun a déjà fait, et, bien entendu, en fonction des conditions météo, il choisit ce qui conviendra à tout le monde : pas compliqué le patron !

Image 

Image Il décide donc, comme nous avons ce matin des niveaux 1, limités en profondeur, de nous emmener sur les sites des Impériaux ! Chouette, me dis-je. J'aimerais bien faire l'Impérial du large, nous n'y sommes encore jamais allées ! Comme Pascal n'ancre pas et qu'il reste sur son bateau, il peut parfaitement sur ces sites laisser des palanquées sur l'Impérial du large pour les plongeurs autonomes et sur l'Impérial de terre pour les niveaux 1.

Nous partons donc du port de Pointe Rouge vers 9h, les autres clubs de plongée ne sont pas encore partis. Nous nous dirigeons vers Maïre, première étape vers Riou, où se situent les Impériaux. La mer est un peu formée. Lorsque nous repartons derrière Cap Croisette, le vent semble forcir et Pascal décide de changer de site, il ne veut pas avoir des plongeurs sur deux sites si le vent se met à souffler.

Il s'approche alors de Conglué,  nous ferons "La pierre de Cassis".Il y a pas mal d'éboulis où se cachent les mérous, souvent beaucoup de poissons sur ce site que j'aime bien.

Françoise a son appareil et est équipée du Grand Angle qu'elle essaie avec bonheur de maitriser. Toutes les photos sous-marine ici sont d'ailleurs prises par elle. 

Nous n'écoutons que les consignes et écourtons la description du site que nous connaissons.

Françoise s'équipe en premier et dès qu'elle fait sa bascule arrière, je lui passe son appareil. Il n'y a pas de houle, ni de courant, c'est assez simple pour la mise à  l'eau. Je la rejoins rapidement, je pense que nous sommes les premières à entamer la descente.

L'eau est chaude en surface, et la visibilité n'est pas terrible, c'est assez laiteux. Nous coulons dans le couloir entre deux blocs rocheux et apercevons assez rapidement le début du tombant, recouvert de nos superbes gorgones pourpres. L'eau est bien plus fraîche à 48m où nous arrivons, mais la visibilité s'est grandement améliorée ! Je regarde mon ordinateur, il m'affiche joyeusement 16°C... 

J'allume ma nouvelle tête LED vidéo et je contemple la paroi. Ici, une superbe petite mostelle. Pour une fois, elle n'est pas farouche. J'appelle Françoise pour qu'elle la photographie. Enfin, comme on ne se parle pas sous l'eau, bien sur, je l'appelle en lui faisant des appels de phare (avec la tête Led donc ! ). Elle la voit et lui tire le portait.

Un peu plus loin, on trouve deux ou trois oursins melons. Sur le sable, un peu comme les "muck dive" des pays tropicaux, je trouve une grosse flabeline violette qui se promène.

ImageImage

 

Nous trouvons à nouveau une petite mostelle qui est encore plus sympathique, elle pose et ne se cache pas lorsque Françoise la photographie. Voilà déjà plusieurs minutes que nous trainons à plus de 48m, et bien que nous ayons encore plein d'air à disposition, nous commençons à saturer. Effectivement, nous avons déjà plus de 8 minutes de paliers.

Nous décidons de commencer à remonter. Les gorgones, sur le tombant, sont recouvertes d'une pellicule d'algues. Ceci apparait lorsque l'eau se réchauffe et voilà déjà plusieurs jours que nous n'avons pas eu de vent, vent qui nettoie les fonds marins lorsqu'il souffle fort.

Nous arrivons sur un surplomb et j'aperçois une colonie de petites doris bleues. Je fais signe à Françoise, qui, lorsqu'elle éclaire la scène, aperçoit à son tour un beau chapon. Elle le prend en photo, mais il n'est pas sous son meilleur profil. Le bougre d'ailleurs n'apprécie guère la séance et s'enfuit dès le premier cliché. 

Nous poursuivons notre remontée et nous nous sentons observées... Un peu plus haut, un beau mérou nous regarde nous approcher. Nous nous approchons un peu trop, il se sauve dans son trou, entre les éboulis. Juste au dessus, un denti semble tout aussi surpris de nous voir, il repart à vive allure vers le bleu. 

Image  Image Nous approchons de la zone de décompression, et je regarde vers le bleu. Je vois passer un peu en dessous de nous un banc de dentis, ils sont de belle taille, mais assez loin. Je me retourne pour prévenir Françoise, mais elle est très occupée : elle essaie des effets de couleurs et lumières en prenant ces jolies axinelles, une belle gorgone, entre autres choses.

Un peu plus loin, un groupe entier de flabelines se concentre sur la ponte. Le tombant en est recouvert ! Nous passons à travers un beau banc de sars, qui, positionnés de cette sorte, font penser aux bancs de platax que l'on peut croiser dans l'océan indien. Leurs reflets au soleil rendent le spectacle magnifique.

Mais voilà bientôt près d'une heure que nous sommes sous l'eau, il est temps de remonter. Nos paliers sont terminés, nous rejoignons doucement   la surface et nageons jusqu'au bateau.

En voilà encore une plongée bien belle ! On en redemande ! 

 

Ps : pour voir les photos en grand format, cliquez dessus !

 
< Précédent   Suivant >
Corse
Bali
Mayotte plongée
Mayotte
Photos Philippines
Photos Maldives
Seychelles
Photos Dominica
Photos Corse
Annonces Pros
 
Top! © Plongeuse.eu 2007 - Réalisé avec Joomla Top!