Plongeuse.eu Advertisement
Accueil arrow Méditerranée arrow Week-end prolongé de plongée à Marseille
23-10-2017
 
 
Flash info

Bienvenue sur Plongeuse.eu !

Vous trouvez dans les menus sur votre gauche, les récits de voyages classés par destinations , suivis d'articles relatifs à la vidéo sous-marine, sans oublier le lecteur vidéo en format Flash des films réalisés par mes soins !

 New Galerie Photos Sous-marines: Phot'eaux   Galerie Photos : Portoflolio  et  Galerie Vidéos : Vidéoflo

Dans le menu "haut", vous pourrez visualiser sur une carte issue de Google les repères géographiques  des destinations pour lesquels j'ai réalisé des compte rendus... Ca se passe ici : La carte des Binomettes
  Amusez vous bien ! 
 
Week-end prolongé de plongée à Marseille Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail
Écrit par Flo   
10-08-2010

ImageSouvent, lorsque nous avons plusieurs jours de vacances, nous partons nous promener, en Corse, à Nice, à Cavalaire... Cette année, ma société m'offre un grand week-end prolongé avant le 14 juillet. Il est prévu le 11 la sortie Plongeur.com et nous comptons prolonger cette journée jusqu'au mercredi 14. Les plongées du dimanche sur le Chaouen et sur le tombant de Caramassaigne étaient superbes, nous espérons continuer ainsi ! 

Nous choisissons de rester simples et continuons avec le club qui nous a fait plonger ce dimanche, l'Atelier de la mer. Le club est situé sur l'un des quais du port de la Pointe Rouge, dispose de vestiaires avec sanitaires pour dames et pour messieurs, d'une large cour au milieu de laquelle se trouvent trois grands bacs de rinçage ainsi que des zones destinées au séchagesqui peuvent être bouclées la nuit. Des bancs et tables sont installés, nous pourrons déjeuner tranquillement le midi.

 

Nous arrivons donc lundi matin, à l'heure du rendez-vous, devant le club. Nous constatons, pour notre plaisir mais certainement pas pour celui du club, qu'il y a beaucoup moins de monde qu'hier matin ! Sur les trois bateaux de la veille, un seul sortira, et il ne sera pas plein...

C'est donc loin de l'agitation d'une foule de plongeurs que nous préparons notre matériel et l'installons sur le bateau semi-rigide. Le matériel photo est aussi prêt, nous attendons patiemment que le directeur de plongée se mette aux commandes. Il fait beau, il n'y a pas de vent, les conditions sont optimales pour se rendre sur l'un des plus beaux sites de Marseille. Il y a sur notre bateau des débutants, nous ne pourrons donc ni faire l'une des épaves profondes, ni un tombant vertigineux.

Image 

ImageL’impérial du milieu, situé sur l’ile de Riou, fait partie des plongées que nous avons déjà faites mais qui méritent plusieurs visites.

Le semi-rigide, comme les autres bateaux, s’abrite du coté Est de la roche, là où le fond est moins profond et où l’ancre ne risque pas d’abimer les belles gorgones qui se trouvent au pied du rocher. Nous sommes les premières à l’eau et décidons de ne pas faire un temps trop long en profondeur car nous souhaitons prendre des photos des gorgones, absentes du coté le plus profond. Nous arrivons rapidement sur le tombant et nous arrêtons, une belle murène est lovée entre les gorgones et nous observe, elle semble craintive. Françoise a tout juste eu le temps de prendre une photo qu’elle est déjà bien loin de nous…! Nous poursuivons notre descente vers la gauche du tombant et passons sur la zone coralligène un peu dénudée.

Alors que je regarde sous une petite arche un joli spirographe, je me rends compte que quelque chose a bougé en-dessous de moi…. J’éclaire alors un énorme chapon. Il décide immédiatement d’aller se cacher sous l’arche que j’observais et une photo devient impossible…Dommage, il était bien dodu !

ImageImageImage 

Cela fait quelques minutes que nous sommes à 48 mètres, nous décidons de commencer à remonter pour rejoindre le tombant afin de ne pas atteindre plus de 10 minutes de paliers.

ImageNous remontons lentement et éclairons ce magnifique champ de gorgones pourpres, les polypes sont bien ouvertes. Un mérou timide se retourne dans le fond de son trou, un duo de murènes dans une faille, des bancs de sars regardent vers le large.

Il est temps pour nous d’atteindre la zone de décompression.




ImageL’après-midi, un petit vent se fait sentir. Le clapot qu’il lève n’est pas énorme, nous repartons vers les îles. Nous nous arrêtons dans une anse sur Jare, île autour de laquelle nous n’avons jamais plongé. Le moniteur nous fait une description du site : nous commençons par la Grotte arc-en-ciel, traversons l’anse et cherchons la Pierre de Briançon. Toute cette balade doit nous occuper l’heure de plongée.

ImageNous partons donc vers le fond de l’anse et nous immergeons au pied de la roche. Nous allons nous faufiler dans un large boyau, enfin, large après, car au début, on est bien loin de tenir à deux ! Le fond est sableux, et comme nous passons en premier, nous faisons bien attention de ne pas soulever ce dernier. Ma tête vidéo éclaire parfaitement la cavité, le faisceau bien large me permet de voir de nombreuses rascasses, ainsi que des poissons que je ne connais pas. A la sortie, vers 20 25 mètres, les parois sont recouvertes de corail rouge. Les jeux de lumière sont jolis, mais peut-être pas autant ce que à quoi je m’attendais.

Nous sortons de la grotte et longeons le tombant sur notre droite. Nous y retrouvons la faune fixée habituelle et toujours beaucoup de corail rouge. De nombreux nudibranches, essentiellement des doris, fréquentent aussi cet endroit.

 ImageImageImage

Nous poursuivons et devons traverser l'anse sous l'eau : le fond est sableux, nous y trouvons de la posidonie et des gorgones blanches. Françoise m'appelle avec insistance : elle vient de trouver sur une branche de gorgone blanche une jolie petite porcelaine!  Impossible de la prendre correctement en photo, l'appareil est équipé du grand angle...

Nous retrouvons la roche et le tombant et cherchons les énormes congres que l'on nous a promis au briefing. Nous ne les trouverons pas cette fois-ci !

 

ImageImage 

Nous nous approchons d'une très grande roche qui semble détachée de l'ile de Jare, ce doit être la roche de Briançon. Nous partons vers le large pour essayer de trouver l'arche qui est à son pied. ImageNous y arrivons et sommes accueillies par un banc de sars, rassemblés sous l'arche, semblant attendre notre arrivée. Le passage est très large et nous prenons notre temps pour observer les contours recouverts de gorgones rouges et d'axinelles, joli tapis jaune. Encore une fois, Françoise me fait de grands signes : elle vient de trouver un œuf de roussette !

Elle essaie plusieurs positions pour le photographier, mais il n'est pas idéalement situé.

Il est temps de revenir vers le bateau, nous commençons à accumuler du palier.

ImageAu retour, nous trouvons un joli surplomb sous lequel s'abrite un nouveau banc de sars. Un peu plus loin, nous trouvons une langouste, bien cachée dans son trou.

Nous ressortons ravies de cette nouvelle plongée pour nous, après une bonne heure de promenade.

 

ImageLe mardi matin, le vent s'est un peu levé, un certain nombre de sites ne sont donc plus possibles car trop exposés. Nous nous approchons de l'ile de Riou et d'un site nommé Les Moyades. Au lieu de mouiller près de l'ilot, nous approchons de Riou, l'ancre est jetée tout près du bord. Le moniteur nous fait le briefing et nous indique le chemin à parcourir. Nous nous immergeons les premières et parcourons une bonne distance dans six mètres d'eau. Je commence à me demander si je ne me suis pas trompée et/ou perdue... Je vois près d'un gros rocher une ombre assez importante. Je m'en approche : il s'agit de l'entrée de la grotte que je cherchais ! Nous devons passer l'une derrière l'autre car, même si ce n'est pas très étroit, il n'y a pas du tout la place pour deux personnes côte à côte. J'éclaire partout et tombe sur une très belle mostelle qui ne se sauve pas à mon arrivée. Je cherche une petite salle qui nous a été indiquée et dans laquelle je dois voir un ou des gros congres. Je ne trouve pas de congre, mais en revanche, dans chaque trou ou presque se trouvent des langoustes !

 

 

Nous sommes à la sortie à plus de vingt mètres et regardons plus profond une grosse roche. Nous en faisons le tour et partons sur notre droite, à la recherche d'une nouvel arche. Nous descendons à près de quarante mètres et ne trouvons pas l'arche en question. En revanche, le long d'une belle roche recouverte de gorgones pourpres, se trouve une jolie mostelle, un peu timide, elle ne se laissera pas prendre en photo, se cachant dans les gorgones.

 ImageImageImage

 

Nous avons déjà un peu de palier et nous décidons de rentrer. Une fois arrivées sur la crête du tombant, je remarque une belle roche en pointe. Je m'en approche. Nous découvrons alors la fameuse arche ! Il s'agit en fait de deux grosses roches, l'une couchée sur l'autre, laissant en dessous un large passage. L'intérieur est recouvert d'axinelles jaunes et de gorgones pourpres, c'est superbe. Nous n'y restons donc pas longtemps, et retournons vers le mouillage.

ImageImageImage 

Sur le plateau, beaucoup de daurades cherchent de la nourriture. Un denti curieux s'approche également. Nous terminons notre plongée en regardant ce spectacle.

ImageImage 

 

 

 
< Précédent   Suivant >
Corse
Bali
Mayotte plongée
Mayotte
Photos Philippines
Photos Maldives
Seychelles
Photos Dominica
Photos Corse
Annonces Pros
 
Top! © Plongeuse.eu 2007 - Réalisé avec Joomla Top!