La Guadeloupe 1993

Publié par Flo. Publié dans Caraïbes

 

C'est en 1993 que débute une longue série de vacances tropicales...

Comme beaucoup, depuis toujours, la vision de ces îles paradisiaques me faisait de plus en plus envie, jusqu'au jour où ma tante me demande si j'accepte de venir avec elle en Guadeloupe ! Bien entendu, je lui réponds que oui, j'y resterais même quinze jours, et je prendrais goût à plein de choses durant ces formidables vacances !

Ce fut la première fois de plein de choses : première fois que je reste assise si longtemps dans un si gros avion, première fois que je m'offre des vraies vacances, première fois où je me rend donc si loin, et surtout, première fois que je découvre les fonds marins tropicaux, donc, première fois que je découvre la plongée sous marine....

Pour ce voyage, ma tante s'occupe donc de tout, et, comme je ne plonge pas encore à cette époque, nous réservons un voyage à l'UCPA de Bouillante, pour faire de petites randonnées dans la forêt tropicale.

Le voyage se déroule très bien via Air France et la magie arrivera dès l’atterrissage : énorme bouffée de chaleur et d'humidité ! Nous sommes fin mars, il fait très beau là-bas, mais les 8h30 d'avion, le décalage horaire... Je vois plein de choses, j'en prends déjà plein les yeux et je sais que mes vacances vont être à la hauteur de ce que j'en attendais, ça y est me suis je dis, j'y suis !

Arrivées à Bouillante, nous prenons possession de notre bungalow et nous nous couchons très rapidement, il est très tard pour nous !

Le lendemain, nous découvrons de bonne heure le décor: un paysage très découpé puisque nous sommes sur haute terre, le sable de la plage proche est de couleur sombre : nous sommes du coté volcan, le sable prend la même couleur ! L'eau est d'un vert émeraude très agréable à regarder... Même si la plongée bouteille n'est pas encore d'actualité, les balades en palmes masque et tuba (PMT) font déjà parti de mon quotidien, alors, je m'y lance !

La première fois que l'eau est si chaude, que les poissons sont si colorés : j'y reste plus d'une heure, avant même le petit déjeuné !

Ce centre de l'UCPA est plutôt destiné aux plongeurs, nous sommes peu à vouloir faire des balades. C'est quelque part dommage, les randonnées que nous ferons seront vraiment très sympathiques, avec baignade dans les rivières locales, où l'on y a rencontré ses très belles écrevisses !

Ma tante ne reste qu'une semaine. Lorsqu'elle s'en va, je décide de louer une voiture pour faire le tour de l'île. Elle n'est pas très grande, une journée suffit largement à en faire le tour. Le premier jour, je le fais seule, puis, je partagerais la voiture avec d'autres pensionnaires du centre le lendemain. Je me rend compte que j'aime moins Grande terre, beaucoup plus touristique ( trop) à mon goût.

Bien entendu, un petit tour à la soufrière, une vrai chaudière avec ses odeurs ( hum, pas bon !), son air plus qu'humide, ses cascades d'eau chaude au pied...

Je visite une journée les îles des Saintes : là, une chaleur particulière, un climat en soit, un délice pour les yeux, un bonheur simple et beau, la quiétude... Un coin de paradis quoi !

Ceci étant, durant ces vacances, j'ai pu rencontrer des passionnés de plongée qui n'ont cessés durant le séjour de me pousser à faire un baptême : je le fais le dernier jour, autours des îlets pigeons... Le virus, la passion est née là : merci à ceux dont je ne me rappelle plus vraiment les noms (Rebecca, Nathalie, Philippe....) de m'avoir persuadée ! S'ils me lisent et que ce récit leur remémore quelque chose : désormais, je suis niveau 3, et je plonge autant que possible MERCI encore !

Imprimer