La Dominique, une ile antillaise authentique

Publié par Flo. Publié dans Caraïbes

Mais que prévoir comme voyage lorsque l'on rentre du paradis à l'autre bout de la planète ? Et oui, au retour de la Polynésie, le choix du voyage suivant n'a pas été simple, quoi que ...

La Dominique est venue finalement assez vite en projet : nous avions été conquises au premier voyage de 2008. Destination assez simple d'accès, pas trop chère, des fonds préservés, une île nature avec une végétation luxuriante.

D'ailleurs, nous n'avions pas trop visité la dernière fois, mais aujourd'hui, nous sommes plus avisées : 2 plongées le matin et promenades l'après-midi, voilà le programme qu'il nous faut. Cette année, nous voyagerons avec nos copains, nous partirons un peu plus de 10 jours. Pas d'agence de voyage, finalement, ce n'est pas la peine, nous réserverons par mail les hébergements ainsi que les centres de plongée. Certes, il est nécessaire de parler un peu anglais, mais rien de compliqué. Nous passons quelques jours à chercher les hébergements, un peu dans le nord, pour Salisbury c'est très simple, Béatrice nous répondra très vite, et puis dans le sud pour les derniers jours.

 Pour se rendre à la Dominique, il convient de prendre un avion depuis la France vers la Guadeloupe ( ou la Martinique), puis, de réserver l'express des Iles puisque la Dominique se situe entre les deux îles françaises. Il est nécessaire de prévoir une nuit à Pointe à Pitre car les avions arrivent de métropole le soir et il n'y a plus de traversée. C'est à peu près la seule chose à bien caler, l'avion le bateau l'avion. Attention également, il faut un passeport pour se rendre à la Dominique, pas besoin de visa, mais une carte d'identité n'est pas suffisante. De plus, il est préférable d'avoir des dollars américains, bien qu'il y ait une monnaie locale, le dollar est plus avantageux.

Nous arrivons fin mars à Pointe à Pitre, il fait très chaud ! Nous posons nos valises à l'hôtel Saint John Perse situé à proximité du port. Ce n'est pas un hôtel super luxe, loin de là, mais il fait bien l'affaire pour une nuit et ne coûte pas un bras. Nous prenons une douche et hop, il faut trouver quelque chose pour manger. Après une balade en ville qui m'attriste à vrai dire vue l'état, nous revenons vers l'hôtel et mangeons dans le snack qui est au pied : très sympa, très bon, pas la peine de courir ailleurs !

Le lendemain, un taxi vient nous chercher pour nous mener au port : si vous voyagez léger, pas la peine, ce n'est pas si loin. Mais nous trimbalons tout notre équipement de plongée et nos lourds sacs photos, le taxi, c'est plus confortable !

Au port, l 'appareil qui donne les cartes d'embarquement a du mal à nous trouver, mais nous finirons par embarquer sur le bateau, c'est parti pour la traversée, deux heures environ. Etre dehors permet d'apprécier la sortie de Pointe à Pitre, de voir les Saintes. Il y a souvent de la houle entre les iles, pour les sensibles au mal de mer, dehors, c'est mieux !

Nous arrivons à Roseau, capitale de la Dominique et passons la douane. les bagages sont à la sortie, nous les récupérons et essayons de trouver notre loueur de voiture..Avis...pas là. Nous prenons un taxi vers son siège, mais tout est fermé ! Notre taxi nous propose un autre loueur, nous prendrons un 4x4 sur place, pour pas plus cher (mais maudissons avis !!).

C'est parti pour notre première destination, Portsmouth, dans le nord de l'île. Nous avons réservé deux appartements au Sister Sea Lodge. Situé en bord de mer, dans un jardin tropical, les appartements sont spacieux, tout confort !

Nous plongerons deux jours chez jcocean adventures , accueil très bien, situé à coté d'une réserve, possible de manger au snack sur place. Les plongées d'adaptation serons un régale ! La visibilité est superbe, les poissons antillais au rendez-vous, les éponges, les gorgones et tout le décors que l'on s'attend à trouver.

Nous nous régalons sous l'eau pendant ce séjour, mais ce qui me reste en mémoire comme exceptionnel est tout autre : notre logement est situé dans un grand parc, beaucoup de végétation autours de l'appartement. C'est au levé du jour que je me réveille, vers 5h30. C'est à ce moment que la nature se réveille également, qu'un nombre incroyable d'insectes, d'oiseaux se mettent à chanter, à faire du bruit. C'est merveilleux, je n'ai jamais entendu une chanson pareil, la magie des tropiques, un enchantement ! Le réveil, bien que matinal, m'est du fait très agréable ! Presque j'ai hâte d'être demain matin pour entendre à nouveau cet orchestre.

Ici, les plongées se passent en 2 tank dives, 2 plongées le matin avec un intervalle d'une heure minimum entre les deux. Donc, à 12h, terminée la plongée, on peut se balader.

Et ici, en Dominique, il y a de quoi ! L'île est très sauvage, il y a beaucoup de promenades, plus ou moins difficiles. Des cascades, des lacs, des sentiers forestiers. Nous visitons dans un premier temps les sites du nord de l'île.

Puis, nous partons vers notre deuxième destination, à Salisbury, et retrouvons Harald et Béatrice d'East Carib Dive. Nous logerons dans un appartement qu'ils gèrent, très bien situé, au calme, spacieux. C'est agréable de les retrouver, nous avons presque l'impression que nous nous sommes quittés hier..Mais non, ça remonte un peu plus que ça !


Si nous avons bien retrouvé le centre, j'avoue que pour les plongées, ce n'est pas tout à fait pareil. Effectivement, la Dominique a subit une très grosse tempête tropical et la boue des montagnes s'est largement déversée sur les récifs. Ces derniers n'ont pas encore eu le temps de se régénérer.

Nous passons toutefois un agréable séjour, entre plongées le matin et visite des nombreuses cascades l'après midi, parfois, avec un peu de marche, parfois, un peu sous la pluie tropicale. C'est très beau, les sentiers sont bien balisés, la végétation est impressionnante.

Pour la fin du séjour, nous avons choisi de loger dans l'appartement que le club tient à disposition de ses clients dans le sud de l'île, à Scotts Head. Pas d'hôtel dans ce village qui borde un ancien volcan effondré et dont le cratère aujourd'hui est entièrement sous l'eau et permet des plongées assez exceptionnelles !

Le club local est Nature Island Dive réservé par mail quelques mois avant. L'accueil est très agréable, le centre à proximité de la plage. L'appartement est très spacieux et confortable. En revanche, les nuits ici sont très bruyantes ! Nous aurons un peu de mal à dormir, entre les coqs et la télévision du voisin....

Nous ne plongerons que deux jours, mais les plongées sont magnifiques, le tombant du cratère est assez impressionnant !

Nous voilà arrivés au bout du voyage et préparons les bagages pour un retour via l'express des îles, puis l'avion vers la métropole, au revoir la Dominique !

Les galeries photos : Visite de l'île et photos sous marines

 

 

Imprimer